Nek : mon journal intime. Quelqu'un sait fabriquer un petit cadenas ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nek : mon journal intime. Quelqu'un sait fabriquer un petit cadenas ?

Message par Marshall_Pet1 le Ven 29 Juil - 22:12

Jour 1 : Je me réveille comme au sortir de la pire des nuits. Je me sens vaseux, mon avant bras me démange. Un dispositif y est incrusté, il semble fait d'un minéral brut. Je n'arrive pas à m'en débarasser. Autour de moi, une plage paradisiaque. Où suis-je ? Qu'ai-je dans le bras ? Ca gratte, c'est affreux ! Je ne me rappelle de rien. Absolument rien. J'ai faim, je meurs de soif, et la jungle résonne de mille bruits étranges. J'ai peur.

Jour 2 : Je vis un cauchemar. Absurde, grotesque et pourtant tellement réel. Après la nuit que j'ai passé, Seigneur, je n'aurais cru voir le soleil se lever. Cet endroit pullule de créatures monstrueuses. Chaque buisson cache de l'un de ses monstres. Des crocs, des griffes, et ces sons rauques... J'ai couru, frappé, rué à n'en plus pouvoir. J'ai trouvé refuge entre deux rochers, et je pleure à chaudes larmes en écrivant ces lignes ce matin. J'ai tantôt froid, tantôt chaud. Se nourrir est un exercice permanent, et la menace qui pèse sur ma vie est bien réelle. Je dois trouver un endroit où m'abriter cette nuit. J'ai si peur. Si vous trouvez cette note, vous n'êtes pas seul, je me dirige vers le grand phare à ce qui me parait être le sud.

Jour 3 : Je suis mort. Je cherchais un surplomb abrité, quand un de ces monstres plus grand que ceux que j'avais jusqu'ici croisé a jailli à une vitesse folle des bambous. Je ne l'ai pas entendu arriver, pas vu non plus. J'ai juste senti l'atroce sensation d'un pieu brisant mes os et déchirant mes entrailles. J'ai vu des crocs cruels qu'accompagnait une odeur insoutenable de putréfaction. L'haleine de la bête. La douleur a vite atteint son paroxysme, ma vue s'est brouillée, je me suis détaché de cet instant. Je ne voulais plus fuir, un frisson glacé a remonté ma nuque, puis le silence s'est fait. Je suis mort, et j'ai à nouveau ouvert les yeux. J'étais mort. Et j'ai ressuscité. Toujours cette gueule de bois au réveil, toujours cette pierre dans le bras. C'est à n'y rien comprendre. Seigneur, pourquoi mas tu abandonné ? Est-ce l'Enfer ?

Jour 4 : Il m'aura fallu la matinée pour sortir de mon abattement. Si je n'accepte pas mon sort, je suis au moins déterminé à en apprendre plus. J'ai beau fouiller dans ma mémoire, rien ne me revient. Cependant, je m'aperçois être habile à construire des objets. Où ai-je bien pu apprendre tout ça ? Où ai-je appris à écrire ? Il y a forcément des réponses quelque part.

Jour 5 : Ces énormes vaches placides me fourniront sûrement assez de viande pour tenir plusieurs temps. Je dois pouvoir faire fumer la viande pour la conserver.

Jour 6 : NOPE. NOPE NOPE NOPE. On va manger des baies.

HRP :

Max, 26 ans, étudiant; j'habite Lille, j'aime les travers de porc, Viollet le Duc même si c'est inavouable, les punchlines douteuses et le phosphore blanc.

Marshall_Pet1

Messages : 1
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum